PostHeaderIcon Tourves (juin 2008)

Les 15 ans de l'Amicale à Tourves

Le dimanche 22 juin 2008, plus de 600 Bônois se sont rassemblés au domaine du Billardier
à Tourves (Var) afin de fêter les 15 ans d’existence de l’Amicale des Enfants de Bône

Dès 9h, les premières voitures convergeaient vers les parkings et même ceux devenus guitches avec l’âge pouvaient constater, de visu, sur les plaques d ‘immatriculation que tous les départements de France étaient représentés même si le sud était largement majoritaire. Embrassades et accolades ponctuaient les retrouvailles des Bônois qui, comme par miracle, retrouvaient l’accent coloré et les expressions truculentes du langage de leur jeunesse. Il faut dire que le Président Migliasso, tenant à accueillir personnellement chaque participant, n’hésitait pas à rafraîchir la mémoire de ceux qui avaient un peu oublié le vocabulaire de chez nous. Bienvenue donc chez les DIOCANE, la fête allait commencer sous un soleil de plomb heureusement neutralisé par d’immenses parasols disposés en cercle. On se serait cru à la Caroube sous les cabanons avec la mer en moins.
En attendant l’heure de l’apéro, les conversations allaient bon train tandis que certains se transformaient en gardiens de chaises ou en vigiles épiant les mouvements des serveurs afin d’attraper au vol le premier plat de sardines ou de merguez qui sortirait de la cuisine. Bref, une vraie ambiance de kermesse avec en prime quelques jurons bien de chez nous pour invectiver les plus dégourdis qui, au risque de s’affoguer, avalaient le maximum de kémia, craignant d’en manquer. Mais notre ami IBANEZ, le grand chef du Billardier, fit accélérer la cadence en faisant déferler une avalanche de saucisses qui mit un point d’orgue à l’apéro en faisant prendre conscience à ceux qui avaient une faim de loup qu’il fallait garder une petite place dans l’estomac pour l’agneau.

Le flux de Bônois se dirigea alors lentement vers le lieu du repas, en plein air, après avoir marqué une pause dans une salle où était disposée une exposition de photos, aménagée par Cathy et Yves MARTHOT, qui illustrait les grands moments de l’Amicale depuis sa création.
Puis, chacun regagna la place qui lui était désignée dans le calme en attendant le discours du Président. Cette organisation impeccable, sans bavure, a été le fruit du labeur du conseil d’administration de l’Amicale qui avait consacré plusieurs séances de travail à la mise au point de la répartition des convives autour des tables.
C’est donc en toute sérénité que Christian MIGLIASSO a commencé son discours dont vous trouverez le texte in extenso ci-dessous.

Pendant ce temps, toute l’équipe du Billardier, armée de grands couteaux, découpait les agneaux de lait sous le regard curieux de certains Bônois experts en méchoui tandis que, plus loin, à l’abri des regards, des danseuses légèrement vêtues, ou plutôt pas mal dévêtues, se préparaient à entraîner le public dans une danse du ventre afin de faciliter la digestion et de réveiller chez certains des réflexes passablement émoustillés par le poids de l’âge. Il est vrai que si nous avions été à la Caroube, nous aurions trouvé tout près dans la mer les remèdes permettant de faire face !
Le repas fut copieux, bien servi et l’agneau du Billardier, fidèle à sa réputation d’excellence. Pour couvrir le cliquetis des fourchettes et des couteaux, un animateur nous a enchanté avec des airs bien connus nous rappelant les concerts sur le kiosque à musique du cours Bertagna. Nous ne vîmes pas le temps passer et vers 16 h, un madone de gâteau avec les armoiries de Bône allait clôturer le repas tandis que le champagne coulait à flot dans les verres. On n’a pas tous les jours 15 ans et, à défaut de P’tit Mousse, nous avons eu la Grande Mousse !

Soudain, une jeune fille vêtue d’une robe de satin rose fit son apparition au milieu du public qui avait envahi la piste centrale pour entamer quelques pas de danse.
C’était Leslie, la chanteuse vedette du cabaret bônois. Âgée de 15 ans (comme l’Amicale), Leslie avait été sollicitée pour interpréter « Tout l'amour qu'on avait » la chanson fétiche des Bônois dédiée à ceux qui se sont fiancés et mariés à Bône, chanson composée et écrite par Luc VERDI. Christian MIGLIASSO exigea le silence et en quelques minutes tout le monde reprenait en chœur avec Leslie « dites papi, mamie, comment viviez-vous en Algérie ? ». Certains arpentaient même la piste en allant et venant, la larme à l’œil, comme s’ils se promenaient sur le cours Bertagna.


Cliquez au-dessus pour voir Leslie chanter la valse de Bône

Une fois l’émotion retombée, place à la danse avec l’orchestre Gérard Allouche dont la toujours « Bône » prestation a permis de maintenir une ambiance festive tard dans la soirée.

Epuisés mais ravis, ceux qui habitaient loin commencèrent à partir tandis que d’autres restaient pour attaquer la dernière étape : un apéritif-dinatoire plus que copieux qui allait donner le coup de grâce aux bonnes résolutions de régime hypocalorique.
Bravo et merci aux organisateurs de cette journée qui restera marquée dans la mémoire bônoise.

cm-parle
Discours de Christian MIGLIASSO
Président de l’Amicale des Enfants de Bône

Mesdames, Messieurs, Mes Chers Amis,

Ce 22 juin est un grand jour pour l’Amicale des Enfants de Bône d’Aix-en-Provence. Nous sommes tous réunis pour fêter l’anniversaire de la création de l’Amicale des Enfants de Bône.
Notre chère Amicale est née il y a quinze ans grâce à la volonté et à la détermination de deux grands Messieurs :
Monsieur Alexandre PROUST, Président Fondateur et Monsieur Baby JOURDAN, notre regretté Président d’honneur. A ces deux personnages historiques, nous devons une reconnaissance éternelle car ils ont su ranimer la flamme du souvenir de Bône et des Bônois.
Je souhaite la bienvenue à nos invités : Maître Pierre COURBIS, Président des Randonnais et Madame ; Monsieur Jean-Pierre ROZIER, Président de l’A.B.C.T de Nîmes et Madame ; Monsieur Pierre TURREL, Vice-Président de l’A.B.C.T et Madame.
Je voudrais remercier tout particulièrement, mon ami Monsieur Philippe ARCAMONE, chargé des relations extérieures au Conseil Régional PACA et Madame. Vous n’êtes pas sans savoir que Monsieur Philippe ARCAMONE nous apporte son concours concernant notre devoir de mémoire à Bône.
J’aimerais vous faire partager, la joie que j’aie à recevoir Monsieur Jo BENIGNO, Président de l’association DAVID contre GOLIATH. C’est un homme méritant qui se bat au quotidien pour aider la recherche à vaincre la maladie.
Madame Geneviève JOURDAN, épouse de notre Baby et les enfants d’Alexandre PROUST nous ont fait l’amitié d’honorer de leur présence cette Journée. Madame Muguette PROUST aurait aimé être parmi nous mais des raisons de santé l’en ont empêchée.
Je ne pourrais citer tous ceux qui ont joué un rôle éminent dans la mise en place de notre Amicale de peur d’en oublier, mais le vrai moteur de cette entreprise a été Notre Baby JOURDAN National qui a su impulser une dynamique de rassemblement fraternel de Bônois. Il passa ensuite le témoin à Gaétan TABONI de 1999 à 2004. A la suite de divergences et de la démission de celui-ci, Monique GARRIGUES, notre amie à tous, lui a succédé. Avec Yves LOMBARDO, René VENTO et tous les formidables bénévoles du Conseil d’Administration, nous avons relevé le défi.
L’Assemblée Générale Ordinaire de 2005 m’a porté à la Présidence et, depuis ce jour, je suis votre serviteur. Nous avons accompli un travail considérable à travers les reformes que nous avons mises en œuvre. Cela a été fait dans un souci constant de vous satisfaire le mieux possible.
Je ne peux m’empêcher de dire combien l’Amicale doit au dévouement de nos merveilleuses sirènes et de nos magnifiques bénévoles car, sans eux, rien ne pourrait se faire. Qu’ils en soient ici tous remerciés.
Notre effectif a pratiquement doublé depuis 2004 et j’affirme que notre Amicale est en très bonne santé.
Mesdames, Messieurs, Mes Chers Amis, je vous souhaite une excellente journée et, croyez le bien, lorsque le moment viendra de passer le flambeau, je serai le premier à supporter la nouvelle équipe.
Bône coule et coulera dans mes veines et ma Chère Amicale sera éternellement dans mon cœur.
Je vous remercie.

sculpture

Pour témoigner de son amitié à Christian MIGLIASSO, Christian GALEA lui a offert une superbe sculpture sur bois, réalisée de ses mains et représentant les armoiries de Bône. Une authentique œuvre d’art symbolisant la reconnaissance des Bônois envers un Président qui œuvre sans relâche pour la mémoire de Bône et de ses habitants.

Des photos de Tourves

fat-to4
L’équipe organisatrice de la manifestation avec au premier plan
la panoplie du découpeur d’agneau.
fat-to3
Christian GALEA offrant son œuvre d’art
au Président MIGLIASSO.
fat-to6
L’équipe du Billardier en action.
fat-to5
Ambiance de fête autour d’une table.
fat-to8
Le Président et ses nouvelles Sirènes autour du gâteau.

fat-to9
Leslie chante « Tout l'amour qu'on avait », le nouveau tube des Bônois.

Mis à jour (Mercredi, 30 Décembre 2009 01:51)