PostHeaderIcon Jean Jolly

Jean JOLLY

Grand reporter, rédacteur-en-chef, éditorialiste de politique étrangère et d’économie internationale, auteur d’ouvrages qui font déjà école, Jean Jolly a reçu le Grand Prix Algérianiste 2009 et la Mention spéciale Prix Afrique noire 2009 pour son ouvrage L’Afrique et son environnement européen et asiatique.

jolly1

Jean Jolly est né le 30/07/1938 à Bône. Fils de Jacques JOLLY, ingénieur à la Tabacoop, et de Germaine VIGO, gérante de la bijouterie Vigo. Il a vécu de 1938 à 1961, au 19 rue du Quatre-Septembre à Bône.
Comme beaucoup d’enfants de Bône, il a débuté sa scolarité à l’école de la Doctrine chrétienne. Il a appris à lire et à écrire avec Doris NATALI, son professeur, qui ne manque jamais de nous rappeler que son ancien élève fait des fautes (volontaires) d’orthographe pour la faire enrager lorsqu’il lui écrit !
C’est tout naturellement à l’école Victor Hugo, la plus proche de son domicile de la rue du Quatre-Septembre, que Jean Jolly poursuit ses études.

jolly3
Jean JOLLY (au 1er rang, 1er à gauche) à l'école Victor Hugo en 1946.

Ses études secondaires commencent au Lycée Saint-Augustin, en 6e et continuent au Collège d'Alzon, de la 5e à la 3e, à Bugeaud, puis à Bône. C’est à nouveau le Lycée Saint-Augustin en 2nde puis à Saint-Louis-de-Gonzague, à Perpignan et enfin le Lycée Henri-Martin, à Saint-Quentin, où il obtient le baccalauréat philosophie.
Il entame ses études supérieures à la Faculté de Droit-Panthéon à Paris et les termine au CFJ (Centre de formation de journalistes), 33, rue du Louvre, à Paris.

Laissons à Max JALADE, Président de l’Académie des sciences d’Outre-mer, le soin de retracer le parcours professionnel de Jean Jolly.

"…Vous êtes entré au Centre de formation des journalistes et, diplôme en poche, en 1962, vous êtes parti à la découverte de cette Afrique alors qu’elle n’était déjà plus française mais où chacun s’efforçait de croire qu’elle l’était toujours. Vous serez sévère envers ceux qui renièrent leur parole. Il y a ainsi des blessures que vous garderez secrètes. L’Afrique, vous la découvrirez au Biafra, puis au Tchad avec Jacques Chirac, alors Premier Ministre, qui négocie des accords de défense. Vous irez en Afrique centrale, orientale, australe. Vous couvrez, comme on dit, les voyages du président Giscard d’Estaing, notamment en Guinée quand notre éminent confrère, André Lewin, était ambassadeur à Conakry. Avec François Mitterrand vous serez au sommet franco-africain de La Baule. Puis, changeant de secteur, Israël, avant l’Orient extrême. …
"Tout au long de votre carrière vous serez grand reporter, rédacteur-en-chef, éditorialiste de politique étrangère et d’économie internationale. Grand reporter, on vous retrouvera au Sénégal, avec ou sans président, avec ou sans ministre, au Portugal avec les auteurs de la Révolution des Œillets, au Transkei, en Côte d’Ivoire, à Djibouti, au Niger, aux États-Unis avec Raymond Barre, au Sahara où vous découvrez Smara, les Marocains et le Polisario. Vous pousserez jusqu’au Brésil, vous arrivez à Téhéran en même temps que l’ayatollah Khomeiny, vous rencontrez, formule banale, les grands de ce monde de Bourguiba à Mandela, et vous trouverez le moyen d’être présent sur les bords du Canal de Suez lors de la "guerre d’usure" et, à deux reprises, au Sud-Liban alors qu’Israël cherche à s’imposer. …
"Après l’Aurore, le groupe financier Agefi et La Tribune de l’Économie, l’Agence Reuter vous confiera, quatorze ans durant, la couverture diplomatique du Quai d’Orsay. Votre signature se retrouvera dans de grands quotidiens régionaux, comme Sud-ouest, l’Indépendant, Le Méridional, des hebdomadaires et des magazines comme l’Express International, Valeurs actuelles, Le Spectacle du monde...
"L’écriture, chez vous, ne se limite pas au journalisme...
Votre dernier livre a pour titre "L’Afrique et son environnement européen et asiatique".

jolly2

Suite de l’article page 11

Mis à jour (Mercredi, 08 Décembre 2010 00:00)