PostHeaderIcon LOMBARDO Yves

Yves LOMBARDO

Yves LOMBARDO, né à Bône le 1 Décembre 1935, d’un père cheminot aux C.F.A, et d’une maman, femme au foyer, qui avait fort à faire. En effet, de son mariage, naquirent 4 enfants, 3 garçons et une fille.

Ecole primaire du Champ de Mars, Lycée Saint Augustin puis, Ecole d’Apprentissage de la place du Marché au blé et Collège Technique de Bône inauguré le 30 septembre 1945, construit sur le terrain de l’ancienne fabrique d’allumettes Caussemille où de nouvelles formations professionnelles y furent enseignées. De nombreux bônois y ont usé leurs fonds de culotte et réussi dans la vie, comme techniciens, dans tous les métiers de la vie quotidienne de chacun d’entre nous.

Pendant ses études notre Ami Yves, a pratiqué l’Aviron, à l’Aviron Bônois, avec son ami de toujours Jean-Pierre ALAÏMO, ils ont remporté de nombreux championnats (d’Algérie et d’Afrique du nord).

Toujours avec cette envie de se surpasser, il s’inscrit à la préparation militaire parachutiste, et passe son brevet prémilitaire de parachutiste à Philippeville, en sautant de vieux Juncker, avion de transport en tôle ondulée, vétuste, de l’armée allemande.

Téméraire jusqu’au bout, devance l’appel sous les drapeaux, et se retrouve à Pau, sur la Base Ecole des Troupes Aéroportées. Bien sûr, stages de sauts, commandos, formation en instruction de combat et départ pour le sol de l’Algérie Française.

Sur le sol de notre belle Algérie Française, affecté dans un commando de 26 hommes, commandés par un Lieutenant, sorti du rang, qui a fini Lieutenant-Colonel. Ce commando avait pour mission de chercher des renseignements sur les rebelles, et tendre des embuscades dans certains points stratégiques.

De cette période, 22 sont morts au champ d’honneur, dont un de son groupe, était un jeune bônois nommé SINISCALCO.

Naturellement, ils sont revenus décorés de médailles avec citations, telles que la Croix de la valeur militaire et la médaille militaire, les 22 tués ont reçu la légion d’honneur…. Sur leur cercueil.

De retour, dans la vie civile, Yves prépare un diplôme de Professeur Technique, et, est muté à Alger à l’Ecole normale de Formation Professionnelle, avec tâche de former des moniteurs et des Adjoints Techniques.

En 1963, il débarque avec sa petite famille, à Marseille et postule sur un poste d’éducateur spécialisé, durant 8 ans à Avignon. Le hasard faisant bien les choses, il est contacté par un chasseur de tête pour un emploi d’encadrement dans le BTP. Toujours prêt pour l’aventure, il accepte, bien entendu, désapprouvé par ses parents et beaux-parents. Il quitte l’administration, quelle lubie ! c’était à leurs yeux, le chômage assuré. Il y est resté durant 25 ans, jusqu’à sa retraite.

Aujourd’hui, entouré de sa famille et de ses amis, en reconnaissance de la nation, pour ses faits d’armes, et défendre nos valeurs, sur le sol de l’Algérie Française. M. PINELLI Pierre, chevalier de la légion d’honneur, a décoré, notre Ami Yves Lombardo, de la légion d’honneur.

 

Yves Lombardo


Guy GRESSE

 

 

 

 

 

Mis à jour (Mardi, 24 Septembre 2019 15:37)

 
redtube