PostHeaderIcon Photos de l'Expo 2014

Expo-photos 2014


Succès confirmé pour la 16ème expo-photos

L’expo-photos 2014 s’est tenue à la Maison Maréchal Juin à Aix en Provence le dimanche 16 novembre. Elle a attiré un grand nombre de visiteurs venus pour y puiser des souvenirs de jeunesse, rencontrer des amis et se replonger dans la tradition bônoise tant sur le plan culturel que culinaire.

Comme l’an dernier, nous avons regroupé sur une seule journée l’expo-photos, les animations culturelles et la fameuse Macaronade. Cette nouvelle organisation de l’expo-photos, inaugurée en 2014, a donné satisfaction à tous les participants si l’on en juge par les avis recueillis et les messages de remerciements adressés aux organisateurs de cette manifestation.

 

Au premier étage

Dans la partie centrale ont été disposés la douzaine de classeurs des 850 photos de classe des différentes écoles de Bône. La place manquait autour de ces tables, comme le montrent ces photos, où chacun évoquait ses souvenirs et relations de jeunesse, parfois même émouvantes. Nous remercions les personnes venues nous apporter des photos que nous avons scannées et qui enrichiront les prochaines expositions. D’autres sont reparties avec des photocopies qui compléteront sans doute leur album souvenir de là-bas…

 

Thumbnail image
Ambiance d’école autour des photos de classe. Au fond, à l’autre bout de la table, on aperçoit Cathy Marthot, la maîtresse des lieux,  dirigeant les opérations à l’aide de son ordinateur.

 

Thumbnail image

Au premier plan, Cathy Marthot, Marc et Ginette Donato. Qu’il est loin le temps des copains et des copines !

Tout autour et sur une trentaine de grilles ont été présentées environ 200 vues aériennes de Bône et environs. Certains, là encore, avec beaucoup d’émotions ont reconnu leur maison. Sur quelques panneaux et sur une table ont été disposés des journaux locaux de l’époque comme la Seybouse, le Réveil Bônois, la Dépêche de l’Est, la Dépêche de Constantine qui nous ont été prêtés, en grande partie, par le CDHA (Centre de Documentation Historique de l’Algérie) que nous remercions.

 

Thumbnail image

À gauche, Pierre Matarèse – Au centre, debout, André Pinelli – À droite, Jean-Jacques Stoffel-Munck et son épouse, discutant avec Cathy Marthot.


Au rez-de-chaussée

Toute la matinée a été consacrée à des projections d’extraits de vidéos enregistrées lors des différents cabarets bônois ou de la comédie musicale « Quand la musique est Bône ». Ambiance bônoise garantie avec des chansons reformatées pour la circonstance.

En début d’après-midi,  un très intéressant diaporama a été réalisé et présenté par Marc Donato sur "le printemps 1914 et les Bônois dans la guerre".

 

Thumbnail image

Retour vers le printemps 1914 avec Marc Donato. Printemps 14, printemps de l'insouciance,   dernier printemps avant la tourmente

La période précédant la guerre a été illustrée sous divers aspects : météo, fin de la belle époque, société ; mais aussi les côtés artistiques et culturels : cinéma, littérature, chanson, couture, peinture, sculpture, la vie des Français  jusqu'à l'assassinat de Jean Jaurès et l'attentat de Sarajevo.

Un éclairage particulier sur Bône a rappelé le bombardement du Breslau et le décès d'André Gaglione, le premier mort civil de la période.

Les 500 Bônois  morts pour la France n'ont pas été oubliés, ainsi que les soldats des colonies.

Il fallait évoquer les cloches de la cathédrale, aujourd'hui à l'église du sacré Cœur d'Antibes, le Monument aux morts  aujourd'hui disparu dont le souvenir persiste avec les reliques que sont le coq, récupéré, un bas-relief du lion actuellement devant le consulat de France et la tête du poilu, parti vers Lyon.

 

Thumbnail image

Nos animateurs, Marc Donato et René Vento, en pleine action. Au milieu de l’après-midi, une projection sur "le parler bônois", a été réalisée et commentée par René Vento.

Ce parler bônois, ou parler diocane, est le miroir de nos traditions populaires et la caisse de résonance de notre accent. Résolument incorrect, mais très suggestif, riche en néologismes sonores et expressions outrées, il utilise le blasphème sans intention et les injures sans colère dans un délire verbal fouillant jusque dans la tombe des morts pour remettre en question la moralité des aïeux, et de leurs os, tout en les vénérant.

 

Thumbnail image

Et toute la salle, interrogée par Marc, répond : « la peau du cul qui se décolle.

La projection de « la leçon de Bônois1 », scène extraite de la comédie musicale « Quand la musique est Bône » nous a permis de voir ou de revoir et surtout d’entendre notre ami Marc Donato s’efforcer de transmettre à une jeune parisienne (Leslie) le patrimoine linguistique hérité de notre passage, court mais ô combien mémorable, sur notre terre natale.

1.Dépêche de l’Est N° 38 pages 8 et 9.

Une spécialité bônoise toujours très appréciée : la Macaronade.

De 12 h à 14 h, une pointe de gastronomie  agrémente ces moments, avec une délicieuse "Macaronade" bien appréciée par tous nos visiteurs et préparée par notre très dévouée Andrée Micallef.

 

Thumbnail image

Andrée Micaleff, notre top-chef, assistée de ses trois marmitons : Jacky Cettier, Michel Bartolo et Christian Galéa.

 

Thumbnail image

Bônois (très calmes) en attente de l’arrivée de la Macaronade.

Nous sommes heureux du succès remporté par cette 16ème expo-photos et nous tenons à remercier toutes les personnes ayant participé à cette réalisation, soit par le prêt de photos soit par l’aide apportée à la mise en place.

 

Pour l’an prochain, nous avons pensé à une expo de divers objets publicitaires ou autres, provenant  de Bône, accompagnant bien entendu, la traditionnelle collection de photos de classe. Si vous avez conservé quelques objets de ce type, merci de nous le faire savoir.

 

Cathy et Yves Marthot

Mis à jour (Mercredi, 18 Mars 2015 19:26)