PostHeaderIcon Bône du 28 au 31 mai 2007

Slide-bone0507

Entrée du cimetière juif

Entrée du cimetière juif Entrée du cimetière juif

Cimetière juif

Cimetière juif Cimetière juif

Plan du cimetière

Plan du cimetière Plan du cimetière

Regroupement dans un caveau

Regroupement dans un caveau Regroupement dans un caveau

Comme vous le savez maintenant, nous nous sommes impliqués dans la rénovation du Cimetière Central de Bône (Annaba) et depuis l’année 2003, année où nous avons commencé à vous solliciter, chers adhérents, pour collecter des fonds, afin d’accomplir cette noble tâche, des progrès sensibles ont été faits, surtout avec le dévouement des autorités consulaires, dont M. Gérald MARTIN, Consul Général de France à ANNABA et de l’association IN MEMORIAM ANNABA, présidée par le jeune et dynamique Sabri MELE, président, Bernard GASSIOT, vice Président, Marie LOMBARD-MENAR, secrétaire et Laurent BERCHER, Trésorier. Qui ont été réélus lors de la dernière Assemblée Général Ordinaire du 18 mars 2007 où assistait une quarantaine de Bônois adhérents de l’Amicale, venus en pèlerinage, sous la houlette de Monique Garrigues et Michel Bartolo ( voir page 1 de la Dépêche de l’Est N° 10).

L’Amicale des Enfants de Bône d’Aix en Provence s’est tout de suite rendu compte que les dons des généreux donateurs, ne pouvaient couvrir les frais générés par cette rénovation, et, s’est retournée vers les autorités municipales, départementales et régionales pour obtenir des subventions qui nous permettraient de mener à bien cette œuvre.

Le Conseil Régional PACA, à notre demande, nous a alloué une subvention pour étude de faisabilité des travaux à poursuivre et nous devons lui remettre un rapport technique et financier de façon à élaborer une convention avec tous les partenaires, en France avec les autorités politiques régionales, départementales et municipales, nous envisageons, même, de solliciter l’Etat et la Communauté Européenne, en Algérie avec les autorités consulaires, IN MEMORIAM, les autorités municipales et préfectorales (Oualid).

Bien sûr l’initiative privée est très louable et souhaitable, mais étant donné que l’association IN MEMORIAM a été chargée par les autorités algériennes du cimetière central (c’est comme cela qu’on l’appelle maintenant), il est de bon ton de la prévenir lors d’actions personnelles, genre reconstructions de tombes, ou travaux de confortement de sépultures. Sur les photos, vous trouverez entre autres, de belles réalisations faites par un artisan algérien et cela va certainement se poursuivre.

Pour tous renseignements sur ce qui précède, prenez contact avec nous les mercredis après-midi, lors de nos permanences, essentiellement.

Qu’avons-nous fait pendant ces trois jours : A peine descendus de l’avion en compagnie de M. Philippe ARCAMONE , chargé des Relations Internationales de la région PACA , nous avons été reçus par Le Consul Général de France à Annaba en présence du bureau de IN MEMORIAM – ANNABA et du Consul Général Adjoint.
Au cours de cette réunion, nous avons évoqué les travaux qui avaient été engagés :

  • Regroupement des corps dans des caveaux vides avec adjonction de plaques de marbre
  • Balisage des allées
  • Mise en place d’un plan à l’entrée du cimetière
  • Nettoyage et désherbage, voilà un gros point noir

IN MEMORIAM a consacré 1000 € mois pour ce travail, et trois ouvriers se sont attelés à la tâche sur les 7 HA que compte le cimetière, et dès qu’ils ont terminé d’un côté, l’herbe a déjà repoussé de l’autre, nous avons bien proposé l’emploi d’un désherbant, mais il est interdit d’importer des produits de ce type.

  • Le mur, côté Elisa, est aussi en piteux état, les récents orages lui ont donné un aspect ondulé qui présage une chute à brève échéance et peut être pas du côté cimetière, ce travail doit être réalisé par L’APC (assemblée populaire communale) la municipalité, dans un très proche avenir, sans aucune précision de date.

Le Consistoire israélite de la Région Parisienne, et la Mémoire Active Bônoise dont l’un des membres éminents est M. HADDAD, nous a contacté pour lui faire un compte rendu de l’état du cimetière israélite, c’est la désolation comme après le passage d’un tsunami et d’un tremblement de terre réunis. Monsieur le Consul Général de France nous a dit qu’il disposait de plus de 16000€ pour le clôturer et faire un travail de recensement des sépultures.

Christian MIGLIASSO a proposé au consistoire de transférer ces tombes, dans un carré du cimetière chrétien, par exemple, sur les carrés des militaires dont les corps ont été transférés à MERS-EL-KEBIR par le gouvernement français (sans que les familles soient prévenues), mais un problème religieux se pose, un corps de confession juive ne peut être déplacé de son tombeau. Bien que nous sachions que de nombreux juifs de France ont rapatrié les corps de leurs défunts en Métropole !

Le Cimetière Juif de Constantine, grâce à la générosité de rapatriés juifs en France et des autorités consulaires françaises, aurait été restauré et serait dans un état satisfaisant !

Nous avons pu rencontré le Maire de Bône (Président de l’APC) qui nous a cordialement reçu pendant une heure et demi et a reconnu le travail fait par IN MEMORIAM ANNABA et l’AMICALE DES ENFANTS DE BONE , renseigné par la lecture de notre Journal, la Dépêche de l’Est et de notre Site. Et même de tous les sites internet des bônois en France, ce qui lui a permis de se faire une idée de notre état d’esprit !

Pendant notre voyage, nous avons rencontré des Bônois sur le cours, M. et Mme AMALFITANO, M. FALANGA, qui étaient venus en pèlerinage. Yves MARTHOT et Cathy, ainsi que Pierre MATARESE et Christiane étaient logés avec nous à l’hôtel EL MOUNA à Saint Cloud et ils ont fait moisson de photos.

Nous n’avons été jamais et aucun moment en insécurité, pourtant nous sommes allés dans des quartiers dits sensibles, cette dernière ligne pour ceux et celles qui craindraient pour leur sécurité.

Nous tenons à faire savoir à nos détracteurs, qu’à aucun moment nous n’avons renié notre âme, les autorités algériennes savent pertinemment tous nos cursus tant militaires que civils, mais jamais ils ne les ont évoqué au cours de nos discussions !

Yves LE LOUP

Mis à jour (Samedi, 02 Janvier 2010 14:49)