PostHeaderIcon Bône du 19 au 22 octobre 2008

Arrivés la veille à 14h15, heure locale, nous avons été reçus par le nouveau Consul Général de France à Annaba (Bône), Monsieur William BUNEL, assisté du Vice -Consul général, M. Joël RENOU. Monsieur Sabri MELE, le dynamique président de IN MEMORIAM ANNABA était présent  aussi.

renov-cim2008-1

De droite à gauche :
William BUNEL
, Consul de France à Annaba ; Sabri MELE, Président de IN MEMORIAM ;
Yves LOMBARDO
, Président délégué de l’Amicale des Enfants de Bône ;
Christian MIGLIASSO
, Président de l’Amicale des Enfants de Bône.

Cette prise de contact avec le Chef de la diplomatie française à Annaba, nous a permis de faire un large tour d’horizon, sur la poursuite de la restauration du Cimetière chrétien de Bône. Cette conversation nous a permis de dégager des priorités, énumérées, ci-après :

1. Sécurisation définitive du mur situé côté ouest (dit mur de l’Elisa). Fermeture du cimetière à toute personne non concernée par ce haut lieu de notre mémoire.

Une première tranche du mur a été réalisée sur environ 30 m, dans la partie haute, suivant les spécificités techniques que nous avions préalablement définies. Mais déjà, des vandales et autres dealers ont accumulé des immondices, contre le mur extérieur pour leur permettre de le franchir plus facilement. Une réflexion est engagée pour éviter de semblables faits dans l’avenir.

2. La remise en état des tombes endommagées, soit par le vandalisme, soit par la poussée anarchique de végétaux parasites (genre figuiers sauvages) dont les racines font éclater les pierres tombales et autres dalles de marbre, ou, tout simplement le manque d’entretien pendant plus de 45 ans. A ce jour, 87 tombes ont étaient refermées, certains caveaux ayant des cases vides ont accueilli des restes identifiés ou non et, lorsque que les défunts sont connus, une plaque de marbre de format A4 est apposée avec les noms. Ces opérations se poursuivent grâce à un reliquat de crédit alloué par le gouvernement de la France ainsi que les dons de nos adhérents. Ce jour-là, nous avons remis au Président de IN MEMORIAM ANNABA la somme de 2 700 euros pour poursuive ce genre de travaux.

Monsieur William BUNEL, nous a avisé qu’il budgétait pour 2009, une importante somme, dont la majeure partie sera consacrée au Cimetière de Bône. Il s’est engagé à rencontrer la Municipalité de Bône ainsi que le OUALI (préfet) pour qu’ils participent, comme ils l’avaient promis de faire un effort matériel. Au mois d’Avril prochain, avec Monsieur le Consul, nous rencontrerons, au cours d’une réunion plénière, ces autorités politiques algériennes. Nous avons vu avec plaisir que la municipalité de Annaba a diligenté des agents pour le désherbage permanent, mais il faut croire que le sol de notre cimetière est fertile,  l’herbe repoussant plus vite que son arrachage ! En ce qui nous concerne, nous maintenons notre confiance pleine et entière au président Sabri MELE ainsi que IN MEMORIAM, qui a mandat pour planifier les tâches à accomplir sans aucune exclusive, avec les entrepreneurs habilités et équipés pour les différents ouvrages à effectuer.

renov-cim2008-2
Caveaux réparés

Par ailleurs certaines personnes, voulant restaurer une sépulture familiale, sont priées d’adresser à l’Amicale des Enfants de Bône, un courrier précisant les désirs de restauration (descriptif), celle-ci qui fera établir un devis estimatif du  coût final et définitif. Seule condition nécessaire et suffisante, le règlement devra se faire en totalité avant le début des travaux. En fin de chantier, une facture en bonne et due forme sera adressée au demandant, ainsi qu’une photo de la réalisation. Nous sommes obligés de procéder de cette façon, car, en mars 2008, à la demande de la famille, une restauration très importante nous avait été demandée, le coût s’était élevé à 400 €, la photo, de la réalisation finale, est parue dans nos outils de communication (site et Dépêche de l’Est), à ce jour, nous avons du passer cette somme par pertes et profits , les demandants n’ayant plus donné signe de vie !

Nous avons eu l’honneur d’être reçu à déjeuner par Monsieur le Consul Général de France, ce qui tend à prouver que l’Amicale des Enfants de Bône est bien perçue par des gens qui ne s’en laissent pas conter.

Bônoisement vôtre.

Christian MIGLIASSO et Yves LOMBARDO

Mis à jour (Samedi, 02 Janvier 2010 15:01)