PostHeaderIcon L'école des hommes

L'ÉCOLE DES HOMMES

Nous avions connu à travers Molière « l’Ecole des femmes » où le rire l’emporte sur la dérision du vieil homme amoureux de la jeunette… La scène se situe dans un magasin de prêt à porter pour femmes situé dans le quartier de la Colonne Randon. Quatre personnages vont exprimer un véritable marivaudage bônois où vous serez amenés à juger vous-même de l’actualité des comportements…

Les comédiens :
1 - ROSETTE ..... La propriétaire de la boutique de mode
2 - COCO BEL ŒIL ..... Le sexagénaire amoureux
3 - BEAU NINI ..... Le jeune homme aguichant
4 - BLANCHETTE ..... La confidente

ACTE I - LA RENCONTRE

Scène 1 : un choix embarrassant

COCO BEL ŒIL :
- Bonjour Madame, je cherche une chemise de nuit en dentelle pour une bien jolie jeune dame, je sais je vais vous paraître un peu vieux pour une jeune femme de 3O ans ! Ainsi va la vie, l’on ne se refait pas.
ROSETTE :
- Mais que désirez-vous exactement ? Un peu frivole, très frivole, je ne connais pas cette jolie personne, mais aidez-moi dans ses goûts.
COCO BEL ŒIL :
- pas tant de chichis et montrez-moi la plus coquine que vous ayez… atso ! J’aime bien le modèle en vitrine, avec la dentelle noire et le satin rouge.
ROSETTE :
- Si vous voulez, je sors le modèle de la vitrine et si vous avez une photo de la jolie personne, je vous dirai ce que j’en pense.
COCO BEL ŒIL :
- Comment ça ce que j’en pense ? C’est à moi ou à vous qu’elle doit plaire ?
ROSETTE :
- Vous savez moi les femmes ce n’est pas mon truc ! Ne vous vexez pas ! Ah ! Je vois que vous sortez une photo ? Mamamilla ! Elle est bien jeune la blondinette, mais vous l’avez prise au berceau ma parole !
COCO BEL ŒIL :
- Allez ! En avant la musiquette, je la connais celle-là même que la tante Zézette elle m’a demandé si elle était majeure, mais elle ne voit pas bien, la pauvre!
ROSETTE :
- Dites-moi vous me prenez pour qui ? La tante Zézette elle voit pas bien, et mon œil y voit bien ? Tiens je vous laisse dans les dentelles, voilà mon amoureux.

ACTE II – LES DIALOGUES AMOUREUX

Scène 1 – rencontre des personnages

La porte s’ouvre il est 19 H et BEAU NINI l’amoureux de Rosette fait son petit tour…

BEAU NINI :
- Alors ? Quoi de neuf dans la boutique… mais je vois que tu reçois ?
ROSETTE :
- Voilà je te présente COCO BEL ŒIL ?
COCO BEL ŒIL :
- C’est bien vrai Santa Maria, elle me fait perdre la tête, et je ne peux choisir.

La petite porte de l’arrière boutique s’ouvre et Blanchette l’apprentie arrive toute surprise…

BLANCHETTE :
- Mais il est encore là cette espèce de, enfin je veux dire ce vieux beau coco atso ! !
ROSETTE :
- Alors, ne faites plus tant de necks et racontez-moi un peu ça fait combien de temps que vous la fréquentez ? Ou plutôt ne me dites plus rien !
BEAU NINI :
- Ma parole tu te fous de moi, espèce de macarelle !
ROSETTE :
- Entention ! BEAU NINI ne me parle pas co ça !
ROSETTE :
- Pour le respect que je vous dois, je pense que vous faites fausse route !

Scène 2 – Le quiproquo

BLANCHETTE :
- Moi je vous avais dit qu’il est trop jeune BEAU NINI ! Mais à présent celui-là est trop vieux !
BEAU NINI :
- Ah ! Fatche de rat, scélérat tu rentres dans le magasin pour faire le zguitche ?
COCO BEL ŒIL :
- Vous me traitez de guitche à l’œil et de quel emportement ? Excusez-vous fatche de !
ROSETTE :
- Entention doublement ne lui parlez pas sur ce ton ! Tête de …
BLANCHETTE :
- Et vlan par-ci et vlan par-là, allez moi je vais respirer l’air du Cours Bertagna.
BEAU NINI :
- Vous croyez que je ne vois pas votre manège, vraiment elle t’intéresse la ROSETTE.
COCO BEL ŒIL :
- Mais de quelle Rosette vous me parlez ? C’est qui celle-là ?
BEAU-NINI :
- Ah ! Fatche de… ne me prends pas pour un tchapacan !
ROSETTE :
- Dites-moi vous allez vous arrêter, espèce de tchouche tu ne vois pas que c’est un client ?
BEAU NINI :
- Ah ça faisait longtemps que tu ne me l’avais pas joué celle-là !
BLANCHETTE :
- Non ! Non ! C’est la vraie vérité ce petit vieux est un client, allez je sors j’en peux plus !

ACTE III - DE FUTURS AMIS

Scène 1 – Les explications

ROSETTE :
- De toute façon, je vais vous dire j’ai toujours été attirée par les « jeunots « allez savoir ? Mais je peux changer… !
COCO BEL ŒIL :
- Fatche de mais de quoi vous parlez ? Entention vous me provoquez ?
ROSETTE :
- Dites mettez-là un peu en veilleuse… et parlez plutôt avec mon amoureux le BEAU-NINI.
BEAU NINI :
- Vous permettez que je vous appelle COCO BEL ŒIL, tout le monde vous connait ici, ya que le benguèche qui ne vous connait pas ? Et encore je ne sais pas trop ?
COCO BEL ŒIL :
- Ainsi je venais acheter une chemise de nuit en dentelle pour ma petite chérie !
BEAU NINI :
- Comment ça votre petite chérie, elle si petite que ça ?
ROSETTE :
- Tu sais, elle a juste 30 ans et lui tu l’a vu ce chaud lapin...
BEAU NINI :
- Alors si je comprends bien vous aimez les jeunes cailles ! Les petites filles ! Les saintes nitouches...
ROSETTE :
- Ah ! Pas si sainte nitouche atso ! Elle aime le beau linge la petite et les dentelles ac le satin rouge !
BEAU NINI :
- Alors moi je vais vous faire une confidence, j’aime les vieilles marmites pour faire de la « Bône » soupe ! Mais je peux…
ROSETTE :
- Fatche de, disparais de ma vue ! Comment tu parles de moi ?nous avons à peine 2O ans d’écart !

Mais entre temps la confidente et aide de Rosette, la petite Blanchette revient.

BLANCHETTE :
- Alors moi je rentre car j’ai vu le Père JAMY sur son cheval, il était tout encapé et m’avait l’air tout schaouladeux ! Tous les petits arabes étaient derrière lui ! Ma parole d’honneur !
BEAU NINI :
- Rentre ma petite, viens entendre ces histoires à dormir debout ! Moi j’ai 20 ans de plus que ROSETTE ! Vrai ou faux ?
BLANCHETTE :
- Mais pas du tout ! 20 et des poussières et même beaucoup de poussières…
ROSETTE :
- Regarde-la celle-là, je vais te la foutre dehors, elle me fait perdre la fugure...

Scène 2 - Le bon choix

BEAU NINI :
- Dites-moi Mlle Blanchette on vous a jamais dit que vous étiez drôlement … mignonne.
ROSETTE :
- Regarde-le ce galeux, il croit que je ne le vois pas faire ses yeux de merlan frit ?
COCO BEL ŒIL :
- Je veux pas vous dire, mais je veux vous dire que vous seriez mieux avec un homme comme moi !
ROSETTE :
- Ça alors ? Tu ne dis rien « œil de sèche » tu ne vois pas qu’il me rentre dedans ?
BEAU NINI :
- Oh ! Moi tu sais je ne veux pas faire des histoires, mais je préfère commencer une nouvelle histoire.
ROSETTE :
- De quelle histoire tu parles ? Dis la vraie vérité ?
COCO BEL ŒIL :
- Moi, je peux vous répondre ! alors la vérité véridique la voilà, je l’ai beaucoup aimé cette jeunette et peut-être trop ?
BLANCHETTE :
- Alors il ne vous reste plus rien pour les autres à présent ?
COCO BEL ŒIL :
- Ah ! Non l’amour c’est inépuisable, par exemple je viens d’avoir le coup de foudre, vous savez que vous avez de beaux yeux noirs et de belles mains Madame ROSETTE !
ROSETTE :
- Et de qui tu la tiens cette foudre ? Devant ? Derrière ? De partout ?
COCO BEL ŒIL :
- Zotch ! Je réalise que tout compte fait ! Je préfère les petites femmes de mon âge, on a un peu les mêmes idées…
ROSETTE :
- Décidément mon prénom me va bien et me revoilà partie pour la vie en rose.
BEAU NINI :
- Et nous ! Nous voilà partis pour la vie en couleurs dans le plus grand bonheur, allez Blanchette ma chérie ! Tu te la prends cette chemise en dentelle, c’est mon premier cadeau pour la St VALENTIN.
ROSETTE :
- Allez va tire le rideau Blanchette, on va se la boire l’anisette tous ensemble à l’Hôtel d’Orient ? vive la vie ! vive l’amour et puis tout compte fait, COCO prend la voiture on va chez « Redzin ».

Colette LEVY

Mis à jour (Mercredi, 30 Décembre 2009 22:30)